~ Mon compte ~

Death Of A Dryad - Death Of A Dryad
Auto-production
2014
Publié le 26/02/2014, par le_renard
Death Of A Dryad est né d'un projet réunissant le duo Nogh (guitare, luth, chant) et Carol (basse, flûtes, chant). Originaires de Lyon, Nogh officie dans le groupe de Death Obnoxious, tandis que Carol était la bassiste du groupe Necroblaspheme. A noter que les deux jouent également dans le groupe de Thrash My Imperium. Les présentations étant faites, intéressons-nous maintenant à leur nouveau projet, Death Of A Dryad.

Sorti récemment, leur début-album éponyme propose un modèle musical innovant, un Metal médiéval alternatif que le couple de musiciens qualifie de Neo-Folk.

Ne faites pas la même erreur que moi, ne pensez pas que le terme "Folk" employé ici désigne ici mêmes ambiances folkloriques dansantes des groupes tels que Eluveitie, Finntroll, Korpiklaani et consorts... Non, non, non. Rien à voir.
Dans Death Of A Dryad, la musique est très sombre, oppressante, mélancolique. Le côté Folk est apporté par l'utilisation d'instruments typés médiévaux tels que la flûte, la harpe ou le luth, mais l'ambiance générale que transmet leur musique suinte plutôt une lourde atmosphère post-apocalyptique... 

S'inspirant de groupes tels que Ordo Rosarius Equilibrio, Triarii ou Rome, la base reste résolument Metal, avec des riffs de guitare électrique pesants, une basse bien marquée. Viennent se greffer les parties instrumentales dites folkloriques, avec des instruments tels que l'ogre de barbarie ou le psaltérion.

Néanmoins, l'atmosphère reste très sombre, à commencer par "Oblivion thorns". La nostalgie qui se dégage de ce morceau est illustrée par l'ensemble des instruments contribuant aux mélodies inspirées et obscures. Le chant joue aussi pour beaucoup, très posé, ténébreux.

"Ys" est quant à lui encore plus sombre, avec une voix murmurée angoissante sur un violon plaintif. Je crois que le morceau le plus flippant reste encore "When all is gone", ou l'on arrive même à ressentir la mort qui nous entoure. Le son de flûte n'enlève en rien la noirceur de ce titre. L'orgue, les guitares, le son ambiant nous plonge dans un monde dévasté ou la désolation règne en maître. On note également des extraits de bande sonore tirés du film "V pour Vendetta".

"Minnesang" fait office d'interlude, cette petite composition fait intervenir de nombreux instruments médiévaux. L'ogre de barbarie intervient notamment sur "Shadows of the forest" qui, accompagné de la flûte et du luth, lui confèrent un aspect médiéval assez touchant. N'oublions pas le chant rauque et les accélération brutales dans le morceau, qui rappellent que nous sommes face à du Metal avant tout.

Au niveau des textes et des thèmes abordés, rappelons tout d'abord ce que signifie "dryade". Dans la mythologie grecque, les dryades sont les esprits féminins (nymphes) des arbres. Le rapport avec la nature est décrit dans cet album, et plus particulièrement la perte des liens que l'humanité a avec la Nature, et met en avant le délaissement de notre monde. 

Pour conclure, je dirais que Death Of A Dryad est un excellent album, d'un genre peu commun, mais qui mérite à être connu. L'alchimie créée par le mélange d'instruments moyen-âgeux avec les riffs gras du Metal fonctionne à merveille, les ambiances tragiques et mélodramatiques ressortent pour toucher l'auditeur, l'ensemble parfaitement orchestré par le duo de musiciens. Un très bon album donc, que je vous encourage vivement à découvrir.