~ Mon compte ~

Tezaura - Unleash the butterflies
Crysella Records
2015
Publié le 18/06/2015, par le_renard
Présenté comme un groupe de Neo Gothic Metal, le groupe Tezaura est originaire de République Tchèque, et a été fondé en 2010.

Tout d'abord attiré par le visuel de la pochette que je trouve particulièrement esthétique et réussi, ma curiosité a ensuite posé son dévolu sur le style, pour le moins intriguant. Qu'entendent-ils par Neo Gothic ? Pour le savoir, rien de plus facile. Il suffit de lancer la playlist d'un double clic. A l'ère du numérique, même plus besoin de s'encombrer avec des CDs...

Le style Neo Gothic revendiqué par Tezaura est en réalité un Rock-Metal mélodique : leur particularité est de proposer une musique légère, imagée et colorée, empreinte d'émotions et d'ambiances mélodramatiques.
Il en ressort une musique relativement volage, presque naïve et enfantine. Prenons le premier titre par exemple, "Unleash the butterflies", libérez les papillons, où les paroles laissent à penser que l'esprit du groupe se trouve à des années lumière du côté sombre et dark du Métal en général, mais plutôt à la lumière, les papillons et les couleurs. En témoignent d'ailleurs les paroles dont voici un extrait : "enough for black, lady colourful". C'est on ne peut plus clair. Accompagné de piano et d'éléments électro, cette composition est une bonne entrée en matière.

Les morceaux qui suivent ont chacun leur dose de métal moderne, toujours très mélodiques, nuançant les guitares électriques avec la voix aérienne de Lori, la chanteuse.

Notons également le titre assez bizarroïde "Run Kitty Run", qui comme son nom l'indique, parle effectivement de chatons : cette chanson est très bien construite et interprétée, et est d'ailleurs l'une de mes favorites de l'album. Il y a juste ce bruitage de miaulement de chat au milieu du morceau qui me fait lever un sourcil d'incompréhension : WTF ??
Mais la fin de la compo, avec le chant masculin et Lori assurant les choeurs par dessus, est tout bonnement tripante.

"Deir Ez-zor" insuffle un côté oriental à la musique et nous transporte dans un autre pays, à une autre époque, dans un décor très poétique et surtout toujours aussi coloré. Rien qu'en écoutant cette musique, on parvient à laisser dériver notre imagination et s'inventer des personnages richement vêtus, parés de bijoux étincelants, de somptueux palais orientaux au milieu du désert, de danseuses et de contes fabuleux.

"Across The void" est manifestement le titre qui m'a le plus marqué sur ce CD. J'adore le chant sur les vocalises de Lori pendant les refrains, la rythmique pilonnée, la basse qui renforce la lourdeur des guitares électriques, et les ajouts d'éléments électro qui viennent moderniser le tout. La recette idéale pour une composition entraînante et originale.

Pour terminer l'album, Tezaura propose le titre "Heavenhell", à la rythmique très électro, qui le rapproche parfois d'un Rammstein ou consorts...

Cet album est plutôt une bonne surprise, et même si leur style n'est pas unique en son genre (on pense par exemple à Markize par exemple), Tezaura réussit à apporter un petit coup de fraîcheur dans un style musical maintes fois visité. Cette alchimie qui se dégage des compositions, ces émotions, ces mélodies enivrantes, tout ça fait de "Unleash The butterflies" un très bon album que je vous recommande. On regrette juste sa durée un peu courte, 44 minutes, on pouvait être en mesure d'en demander plus...