~ Mon compte ~

The Hillinoise - My Sleeping Butterfly EP
Club Inferno
2015
Publié le 03/08/2015, par Platipus

The Hillinoise est un groupe de Rock alternatif nous venant du sud de l'Italie. Le groupe ajoute dans leur style un "gothic" que je ne retrouve absolument pas dans leur musique, je préfère donc m'en passer dans la description. Le quartet vient de sortir un second EP intitulé "My sleeping Butterfly". La pochette de l'EP est plutôt jolie, la photo de groupe aussi même si au premier abord elle ne me fait pas vraiment penser au style décrit par le groupe mais plutôt à du Metal ou Rock sympho.

Et après avoir mis la galette dans mon lecteur, l'ambiance visuelle du groupe ne colle pas avec le style, ce qui n'est absolument pas dramatique (il est bien souvent difficile d'être original dans un visuel). On rentre dans le premier morceau "Lighter" avec des accords de guitare clean qui nous mettent tout de suite dans une ambiance intimiste. La batterie et la basse entrent à leur tour et accentuent joliment cette sensation de proximité avec la musique. La voix de Daniela s'imbrique parfaitement à tout ça, rien ne choque. En fait on a là un morceau très inspiré de The Gathering période Anneke. Daniela chante juste et bien, l'interprétation est là, elle a des choses à dire et on le ressent. Le refrain arrive et les guitares de Rocco Emmanuel entrent un peu plus dedans sans rendre l'ambiance trop agressive. Le morceau est bon, bien construit... Mais ressemble beaucoup trop à un The Gathering. On sent que c'est l'une des influences principales du groupe et ce morceau me fait penser à l'album "Sleepy Buildings" des Hollandais, jusqu'à dans l'interprétation de la chanteuse, qui s'apparente très clairement à celle d'Anneke (sans avoir le même timbre). Les 5 minutes passent, un poil longues sur la fin sans pour autant en devenir ennuyeuses.

Le second morceau démarre sur un riff plus agressif. L'intimité disparaît, le groupe est là pour envoyer un peu plus. Le combo basse-batterie fonctionne très bien et nous fait tout de suite rentrer dans le morceau (même si personnellement j'aurai mis la basse plus en avant, mais c'est une question de goût au niveau du mix), et là encore les guitares remplissent bien l'espace et nous amènent l'agressivité nécessaire sans en faire trop. Comme sur le premier morceau, Daniela sait prendre son espace au sein de la composition et chante de nouveau très bien. Certains diront que lorsqu'elle pousse un peu plus, ça fait un peu nasillard et ça peut en devenir énervant (notamment sur les refrains) mais là encore, c'est une question de goût. Le morceau s'enchaine bien. Malheureusement, on reste sur cette même impression : le morceau est une copie de ce que pourrait faire Tool (sur le plan musical) : les riffs, les manières d'amener les ponts, les coupures, le son, etc. Et à la fin du morceau, j'ai plus envie d'aller écouter du Tool que de revenir sur ce morceau.

On termine d'ailleurs l'EP sur "Nymphetamine" avec la même sensation. Ce troisième morceau est bon, les 6 minutes passent sans trop de sensation de longueur. La fin du morceau termine l'EP de belle façon avec l'intégration de synthés qui remplissent bien l'espace sonore, mais on reste là encore dans les influences directes du groupe sans jamais en sortir. La voix fait toujours son travail, Marco (basse) apporte un groove plutôt sympathique et on a même droit à un riff tout au début qui nous fait penser à "Stillborn" de Black Label Society (enfin, là c'est mon oreille qui parle, ce ne sera peut être pas le cas pour tout le monde). La fin nous donne quand même un aperçu de ce que le groupe transalpin est capable de faire quand il ne cherche pas à copier ses maîtres.

En résumé, l'EP de nos amis italiens est plutôt bon. Le son en plus est pro (c'est vraiment loin d'être toujours le cas pour un "simple" EP), ce qui est plutôt agréable. Rocco Emanuel, Gianluca et Marco maîtrisent leurs instruments et Daniela chante et interprète très bien. Les morceaux sont bien écrits, ne sont pas ennuyeux, ne se ressemblent pas et nous embarquent dans l'univers du groupe. Le point négatif est vraiment ce manque de personnalité dans la composition et l'interprétation. C'est d'ailleurs dommage, parce que Daniela apporte une voix et une ambiance particulière à ce groupe qui, espérons-le, saura se démarquer de ses influences à l'avenir. Un groupe à suivre sans aucun doute...