~ Mon compte ~

Cinnamun Beloved - The weird moment
Don't Pay Music
2011
Publié le 29/09/2015, par le_renard
Recevant de nombreux albums promos, il y avait longtemps que je n'étais pas tombé sur un album de Metal Gothique... Jusqu'à ce que je trouve ce "The weird moment", de Cinnamun Beloved.

Ne connaissant absolument pas le groupe, je me suis d'abord mis à la recherche d'informations à propos d'eux. Et ce qu'on peut dire, c'est que le groupe n'est pas bavard... Aucun site web officiel. Une page Facebook très light, quasiment vide... Difficile de glaner des informations dans ces conditions ! Toujours est-il que ce que je peux vous dire, c'est que Cinnamun Beloved a été fondé en 2011 par Sabrina Filipcic, ancienne chanteuse de Lumine Criptica, groupe de Gothic Metal argentin, qui a splitté en 2012. Le groupe sort son premier album "The Weird Moment" en 2011, puis un live en 2012. C'est donc ce premier album qui se retrouve entre mes mains aujourd'hui.

Maintenant, voyons de quoi il en ressort sur cet album. Le premier titre, "Nothing There" est une excellente entrée en matière : les ambiances au synthé, la rythmique électro de type boite à rythme et les guitares électriques retranchées en arrière plan, tous ces éléments caractéristiques sont là pour poser le décor. Parfois même, on peut déceler des traces d'inspiration de Within Temptation à ses débuts.

Au chant, nous avons la fameuse Sabrina Filipcic, qui assure complètement son rôle, et apporte une prestation de qualité. Sabrina officie également depuis peu dans le projet Beto Vasquez Infinity (2014).

Tout au long de l'album, on découvre des compositions bien construites, variées, plus ou moins rythmées, mais toujours dans cet esprit de Metal Symphonico-Gothico-Electro. Les ambiances au synthé, les choeurs, les mélodies symphoniques sont omniprésents, et accompagnent idéalement le Metal mélodramatique du groupe. Le piano, comme sur "Coming around", vient idéalement apporter une petite touche en plus non négligeable.

L'album se déroule de lui-même, sans tomber dans la monotonie. Alors que la cadence venait un peu à s'atténuer, voilà que le titre "Secret Paths" vient redonner de la vigueur, avec des passages rapides, et un duo au chant, avec la participation de Diego Valdez (chanteur de Heavy Metal argentin, ayant participé à différents projets, notamment "Act I" de Tarja).

En toute fin d'album, en guise de bonus track, on trouve une version alternative de "Through the wind", band version. Pas réellement différente de la version originale présente quelques pistes auparavant, ce bonus n'a guère d'intérêt...

Enfin, dernier point, et qui m'a paru suffisamment loufoque pour que je le mentionne ici, c'est l'illustration sur la pochette. Qui m'aurait dit un jour qu'un groupe de Metal mettrait des pommes sur sa pochette ? :)

Nous sommes d'accord que l'accent est essentiellement mis sur les sons électriques, les synthés et accompagnements ; la guitare électrique, bien que très présente, fait plutôt office de personnage secondaire, et n'est là que pour "durcir" la musique. On relève cependant quelques soli bien exécutés, comme sur "Coming around" ou "Distant Memories" par exemple.

Finalement, nous avons là un bel album, du Gothique 100% authentique, avec lequel les fans de Within Temptation passeront un excellent moment.