~ Mon compte ~

Avatarium - The girl with the raven mask
Nuclear Blast
2015
Publié le 28/02/2016, par le_renard
Avatarium est un groupe de Doom Metal originaire de Suède, et dont le leader n'est autre que le bassiste compositeur Leif Elding, de Candlemass. Avatarium est créé en 2013, et plus qu'un side-project à proprement parler, Leif a monté un véritable groupe en s'associant avec Marcus Jidell (guitares) et sa femme Jennie-Ann Smith (chant). Automne 2015, Avatarium sortait son dernier album intitulé "The girl with the raven mask", sur le label Nuclear Blast.

Ne connaissant Avatarium que de nom, et encore, très brièvement, je n'avais encore jamais eu l'occasion de poser une oreille sur leur travail. Voilà désormais qui est fait, je me suis donc penché avec intérêt sur cet album.

Constitué de huit titres, le groupe nous présente un excellent album de Doom, où mélancolie et peine sont les éléments majeurs ressortant des compositions. En même temps, pouvait-il en être autrement pour du Doom ? Les guitares sont extrêmement saturées, hyper grasses, dépressives et suintantes de douleur. La basse appuie bien là où ça fait mal, pour noircir le tout. Au-dessus de cela, nous avons le chant de Jennie-Ann Smith, à la voix claire et qui joue très bien son rôle de chanteuse Doom. On a parfois l'impression qu'elle est à deux doigts d'éclater en sanglots dans  ses lignes vocales... Elle offre en tout cas une excellente performance, c'est une agréable surprise et une belle découverte !
Et puis, il y a les accompagnements au clavier, dont le son sonne très "vintage", un peu d'une autre époque (les années 60), renforçant l'immersion dans l'univers du groupe.

Le premier titre, qui a donné son nom à l'album ("Girl with the raven mask"), est le plus rythmé du disque et, selon Marcus Jidell le guitariste, "mélange le Hard Rock classique au Punk-Doom" (comprendra qui pourra). Ses mélodies, son refrain et ses choeurs en font un excellent titre, l'un des plus beaux de l'album. Vous pouvez d'ailleurs en profiter pour jeter un oeil au clip vidéo ici. Vient ensuite probablement mon titre favori, bien que très différent des autres. Plus progressif et plus complexe, "January sea" est une perle musicale : paroles, mélodies, soli de guitare m'ont enchanté, malgré cette rythmique rhumatisante. On peut difficilement plonger plus profond dans la noirceur du Doom !
À noter que "Pearls and coffins" est un peu dans le même esprit, d'une richesse et qualité musicale assez incroyable. Ce titre parle d'une relation qui finit très mal, on relève des paroles dramatiques, et je vous invite à découvrir le clip ici.
Et en parlant de solo de guitare, écoutez donc ceux de "Ghostlight", vous m'en direz des nouvelles. Maîtrise, technique et inspiration, tout y est.
Le dernier titre, "Master Thief", est également un de mes préférés, pour sa structure, son refrain absolument poignant, ses passages d'accalmie avant de replonger dans le chaos.

Ainsi se déroule cet album, aussi noir et gothique que peut l'évoquer la pochette. Au moins, il n'y a pas tromperie sur la marchandise !
Notez également qu'en suède, Avatarium a été nommé Meilleur album Hard-Rock pour "The Girl With The Raven Mask". Vous êtes prévenus, vous savez ce qu'il vous reste à faire...