~ Mon compte ~

Anneke van Giersbergen
Interview avec Anneke, le 25 Avril 2008
Publié le 25/04/2008, par Velvet_drap
Anneke, la diva ex-The Gathering, en concert à Paris, nous présente son nouveau groupe Agua de Annique. Un nouveau challenge pour elle...


Peux-tu présenter ton nouveau groupe ?

Anneke: Alors, voici Agua de Annique, mon nouveau groupe formé l’année dernière suite à mon départ de The Gathering. J’avais déjà des idées sur ce projet avant de prendre la décision de quitter mon ancien groupe bien sur ! Avec Agua, on joue mes propres chansons, bien que notre guitariste y ajoute sa patte, donc les compositions sont très personnelles et parlent de la vie en général et de l’amour aussi. Le son est différent, plus acoustique. La musique est beaucoup plus simple et accessible et donc bien loin du côté progressif de The Gathering.

Peux-tu expliquer le nom que tu as donné au groupe ?

Anneke: Ah ! Très bonne question… Et bien, Agua, parce que cela signifie « Eau » et que l’eau est un élément naturel et que l’on retrouve partout lorsque l’on voyage et puis « Annique » qui est mon prénom français. Je voulais un groupe très personnel et comme j’aime la France j’ai utilisé « Annique ».

Comment as-tu trouvé tes musiciens ?

Anneke: C’était super facile. Déjà, le batteur, c’est mon mari et franchement, c’est vraiment top d’avoir mon homme avec moi, car on peut vraiment tout partager ! Après, ce sont des hollandais de groupes que j’apprécie. On leur a donc proposé de se joindre à nous et ils ont accepté. En plus, on a tout enregistré sur place dans mon propre studio, c’était très pratique et tout a pu s’enchaîner rapidement.

Tu as joué en Hollande avec Agua de Annique. C’était la première que l’on te voyait sans The Gathering, comment a réagi le public ?

Anneke: C’est vrai que j’étais un peu stressée à l’idée de me produire sur scène sans The Gathering. Tout est tellement différent, j’avais réellement l’impression de devoir faire mes preuves à nouveau. Il y avait bien évidemment des fans de mon ancien groupe mais aussi d’autres personnes qui n’écoute pas forcément de Metal mais qui ont acheté mon album et aimé ma musique. L’accueil était chaleureux et les réactions très positives. J’ai pu donc souffler (rire) !

Trois « versions » d’Agua de Annique existent. Pourquoi ?

Anneke: Question intéressante. Et bien, tout simplement en fonction de la taille de la salle et de la durée du set. S’il s’agit d’un magasin par exemple, je prends ma guitare et je me lance, ou une radio, je me mets au clavier et est accompagnée d’une guitare et percussions, sinon il y a la version complète pour les « vrais » concerts en salle, comme ici à la Loco par exemple.

Quelles chansons préfères-tu jouer ?

Anneke: J’adore « Witnesses » car elle est très énergique, le public l’apprécie beaucoup et nous, on s’amuse comme des gosses ! Sinon, j’aime énormément « Beautiful One » qui, malgré son tempo et ses premières notes, est très puissante. Et toi, laquelle préféres-tu ?
Moi-même: « Day After Yesterday »
Anneke: Très bon choix, une belle chanson d’amour ;)

Tu chantes avec Dany d’Anathema, comment s’est passée votre rencontre ?

Anneke: Je connais Anathema depuis très longtemps. J’ai rencontré Dany dans les débuts de The Gathering et son groupe a toujours été très aimable avec nous. Je l’ai croisé voilà quelques mois et de fil en aiguille, on a parlé de musique, d’Agua de Annique et son côté « épuré » et du coup on s’est dit pourquoi ne pas jouer ensemble, en acoustique, d’anciens morceaux qui ont marqué notre parcours musical. C’est ce que l’on a fait et d’ailleurs, quelques concerts sont programmés bientôt en Europe du Nord.

Est-ce que The Gathering te manques ?

Anneke: Oh que oui ! Je ne regrette pas mon choix mais les gars me manquent ! Tu vois, on est à La Loco aujourd’hui et quand je suis arrivée tout à l’heure, j’étais très nostalgique car c’est dans cette salle que nous avions donné nos premiers concerts avec The Gathering. Partout où je reviens, je pense à eux, à mon passé et donc j’ai un pincement au cœur. C’est difficile de rompre avec des personnes qui t’ont tellement apporté dans la vie ! Heureusement, je fais ce qu’il me plait avec Agua de Annique, il y a mon mari qui est là et puis je suis tellement contente de jouer que ces sentiments passent !

Tu as participé au nouvel album de Moonspell, tu peux nous en dire un peu plus ?

Anneke: C’est un peu comme Anathema, je les connais depuis longtemps ! Avec The Gathering, nous faisions leur première partie. Quelques années plus tard, ils m’ont invitée sur un morceau et voilà ! D’ailleurs, nous venons de tourner le clip qui est vraiment très beau ! Aussi, prochainement, je participerai au nouvel album de Pale Forest aux côtés de mon amie Kristin.

Ce soir, vous jouez à Paris. Tu aimes notre capitale et le public français ?

Anneke: Oui ! Comme je l’ai dit juste avant je suis très nostalgique. Paris est une ville magnifique qui donne de l’inspiration à tout artiste. De plus, le public Français est vraiment le meilleur ! Ce n’est pas comme en Hollande où les gens boivent un coup et papotent, en disant « Tiens regarde ses chaussures ou sa nouvelle robe ! » ! Les Français entrent vraiment dans la musique et se laissent emporter par ce qu’ils entendent. De plus, ils sont très respectueux et intéressés. Vive la France (en Français lors de l’interview). J’espère de tout cœur que vous aimerez le concert de ce soir (Anneke croise les doigts)…

Tu es une artiste complète. As-tu pris des cours de musique dont des cours de piano ?

Anneke: Alors, pour le chant, j’ai pris des cours car c’est important de savoir bien respirer et de placer sa voix pour ne pas abîmer les cordes vocales. Par contre, je suis pianiste et guitariste autodidacte. Tu sais, j’utilise le piano comme support pour mes paroles et ma musique. Il n’est pas mis en avant. Il sert simplement d’appui pour ce que je décris dans mes chansons.

Est-ce facile de combiner la vie de musicienne à la vie de mère ?

Anneke: En fait, ce n’est pas si difficile que ça ! Mon mari est dans le groupe donc lorsque l’on est en concert en Hollande, notre fils vient avec nous ! Par contre, c’est vrai qu’il nous manque lorsque nous partons plus loin, comme aujourd’hui, mais ne t’en fais pas, là où il est ce soir, il n’est pas du tout malheureux. Les plus tristes, ce sont nous, les parents ! (rire).

Quelques derniers mots pour nos lecteurs ?

Anneke: Et bien merci de m’avoir soutenu pendant toutes ces années. J’espère qu’Agua de Annique vous plaira et j’espère aussi vous croisez un jour lors d’un concert ! Vive la France (toujours en Français) !