~ Mon compte ~

The Villainz : Entretien avec Jess et Nic
Publié le 17/09/2018, par Stef
LAM : Alors pour commencer, pouvez-vous présenter le groupe ?
Jess : Alors, c'est The Villainz. Nic ta race et Jessica
Nic : Pourquoi j'ai un nom de merde et toi t'as un nom normal ?
Jess : Parce que toi tu t'appelles Nic, fallait pas s'appeler Nic. Et en fait on fait du garage, punk, rock un peu barré
Nic : Avec des relents de stoner dedans
Jess : Des relents d'alcool
Nic : Des relents garros aussi
Jess : Beaucoup de relents
Nic : On fait un peu les cons, c'est du rock fêtard
Jess : Non attend, quand tu dis rock fêtard on va croire que c'est du Finntroll. En fait à la base on est deux connards arrogant qui bringuons beaucoup et emmerdons tout le temps les gens, donc du coup The Villainz c'est un peu la continuité de ce que nous sommes le week-end à Marseille
Nic : On a monté ce projet pour boire gratuit
Jess : Et ça marche très bien

LAM : Et comment est né ce projet ?
Nic : Jess a commencé à chanter y'a deux ans. On est un couple donc on eu le temps de cogiter la chose, d'en parler. On a monté le projet et c'est allé plutôt vite. En six mois on a enregistré l'EP 4 titres et on a signé chez M&O qui nous ont contacté.

LAM : L'EP est sorti il y a bientôt un an, un album est-il déjà prévu ?
Nic : Là on a douze compos, les quatre de l'EP et huit nouveaux titres pour le premier album. On a prévu d'enregistrer ça début 2019. Faut encore qu'on bosse quelques titres et ça devrait être bon
Jess : En fait faudrait qu'on boive moins le week-end
Nic : Ouais mais quand je bois j'ai de la musique qui me vient. Dès fois je suis en soirée et je suis obligé de sortir le téléphone et de chanter. Quand t'a un riff qui part, t'as le plan batterie, la structure complète et après si t'enregistres pas t'oublie tout. Alors que des fois tu passes 2h sur la guitare et t'y arrives pas

LAM : Un clip est également sorti, vous pouvez nous en dire un mot ?
Nic : C'est tourné à la Tarantino, c'est super pro. C'est notre tatoueur Maître Hibou avec sa team
Jess : Le mec c'est son 3ème clip et franchement il nous a épaté
Nic : En gros le mec il bosse 15 fois mieux que les mecs qui sortent des BTSaudiovisuel et qui te prennent 4 000 ?
Jess : Ca lui a coûté en matos autant que Blair Witch. Et on n'a pas mis beaucoup de temps en fait. En tout et pour tout, même pas une semaine
Nic : Oui, trois soirées de tournage et après y'a eu le montage.

LAM : Comment s'est déroulé votre passage au Hellfest ?
Nic : On a joué au Cult jeudi soir. Ca s'est bien passé. On a bu, on a fait boire les gens. On était ambassadeur de Sailor Jerry, la marque de rhum
Jess : Du coup on a arrosé les gens
Nic : Tout le monde était très content
Jess : En fait The Villainz c'est plus un show bordélique qu'un concert. On a toujours plein d'animations. Dès qu'on a des idées à la con on les balance.

LAM : Vous avez d'autres dates de prévues, une tournée ?
Jess : Tournée des bars ça c'est sûr
Nic : On est sur le point de faire des mini-tour en Italie et un peu dans le sud de la France. On essaie de monter un peu au nord mais c'est moins évident
Jess : Il fait trop froid en fait
Nic : Ouais déjà et puis on se comprends pas. Non mais le groupe est récent
Jess : Et puis évidemment on travaille à côté et avec les répéts, on n'a pas trop le temps de se poser vraiment

LAM : Le mot de la fin
Jess : Fada