~ Mon compte ~

Arkona
Elysée Montmartre @ Paris
le 24/01/2010

photos
Publié le 07/08/2020, par le_renard
Plus qu'un festival traditionnel, le Cernunnos Pagan Fest est une vraie fête médiévale, au plein cœur de Paris. Pour cette quatrième édition, l'Elysée Montmartre est relativement bien pleine. On croise beaucoup de déguisés, tenues médiévales de rigueur, on aperçoit même d'étranges créatures aux oreilles pointues, montées sur de grosses pattes velues munies de sabots. L'ambiance est à la fête, la bière et l'hypocras coulent à flot, et entre concerts métal et animation en tout genre, le public est épanoui. Des jeux barbares (combat d'épée, tir à la corde, cri de guerre...) sont organisés pendant les changements de scène, ainsi il n'y a aucun moment creux dans la journée.

Dernier groupe de la soirée, les Russes d'Arkona entrent en scène, sur une intro dont les basses sont assourdissantes. La musique démarre et la ravissante Masha "Scream" fait son apparition, une magnifique peau de loup sur les épaules.

En grunts ou voix claire, la grande blonde se déchaine. Le titre "Goi Rode Goi" met en avant sa voix claire, immédiatement suivie par de puissants grunts. Au-dessus de la guitare rageuse viennent se poser la basse claquante et les passages instrumentaux à la flûte ou à la cornemuse. Le guitariste et le flûtiste assurent quelques chœurs, parfois des grunts, soulignant la voix rauque de la chanteuse. Des sons d'accordéons et d'autres éléments instrumentaux sont diffusés sur bande sonore.

Les paroles sont en russe, la musique nous plonge dans un univers froid et sauvage, où la barbarie d'antan règne sur les populations.

Tout comme l'excellente chanteuse, les musiciens font preuve d'un très grand dynamisme, ils n'arrêtent pas de headbanguer ou de sauter (un véritable cauchemar pour les photographes!)

Le public est très attentif, je m'attendais à de violents pogos dès le début... Certes il y en eut, ainsi que quelques slammeurs, mais ils ont mis du temps à arriver... Le groupe fait beaucoup participer le public, qui ne se fait pas prier pour taper dans les mains tout en faisant des "hey hey!".
Masha incite les fans à jumper, tout le monde se prend au jeu, il y a une ambiance de fou dans la fosse. En tous cas, je tiens à souligner la très bonne participation du public.

Le set est varié et énergique. Masha tape sur une sorte de tamtam, sans doute fait de leur propres mains, à partir d'une peau de renne séchée, lol! Le public l'accompagne en tapant des mains et en participant vivement. On oubliera juste un ou deux crétins qui criaient "Masha à poil".

Les musiciens quittent la scène à un moment donné pour laisser le flûtiste nous faire une petite démonstration très probante de cornemuse. Il manie également différents types de flûtes moyenâgeuses dont certaines auxquelles je ne saurais attribuer un nom...

Finalement, après une petite heure de set, le groupe quitte la scène en remerciant chaleureusement le public, puis revient pour un petit rappel.

Arkona en live, c'est du lourd, c'est du bon, quand la déferlante soviétique s'abat sur Paris, ça fait des ravages...

Les photos du concert