~ Mon compte ~

The Gathering
Elysée Montmartre @ Paris
le 14/02/2010

photos
Publié le 07/08/2020, par le_renard
Ce soir, les Hollandais de The Gathering achève leur tournée, et ont choisi de venir à Paris pour terminer en beauté cette tournée-anniversaire. En effet, le groupe fête cette année ses 20 ans de carrière...

C'est donc dans un Elysée-Montmartre en configuration réduite que nous retrouvons le groupe, qui entre en scène après une intro complètement foirée : un son ambiant atmosphérique dans l'obscurité annonçait l'arrivée des musiciens, puis ça s'est mis à déconner, et je pense qu'ils ont préféré abandonner l'idée de l'intro plutôt que de subir un son foireux saccadé.

Le groupe entre donc sur scène, sous les applaudissements du public amusé par cet incident dès le début du set. Les musiciens prennent place, et René (guitare), entame les premières notes de "When Trust Becomes Sound", le morceau d'introduction du dernier album "The West Pole".
Complétant les claviers de Frank, Silje (la "nouvelle" chanteuse remplaçant Anneke) est au piano, et le public attend avec impatience qu'elle prenne le micro.

Le set débute avec "No One Spoke", un des meilleurs titres de "The West Pole", un concentré de rock aux vapeurs atmosphériques. La voix de Silje est agréable, et colle idéalement à la musique. Elle adresse de petits regards charmeurs aux fans des premiers rangs avec des yeux bleus pétillants. Marjolein (basse) assure quelques chœurs sur certains refrains. Vivement encouragé par le public qui tape dans les mains, le groupe reprend également de "vieux" titres, tels que "Analog Park", "In Motion #1" ou "Marooned".

Les guitares atmosphériques, les mélodies aux claviers pour les ambiances froides et lointaines, la voix aérienne de Silje, tous ces éléments s'harmonisent pour créer ce climat exceptionnel retranscrit par la musique, et propice au voyage des sens et de l'esprit. Ca faisait un bon moment que je n'avais pas vu The Gathering, et définitivement, ils savent m'emmener loin de ce monde dans leur trip musical céleste.

Beaucoup de fumée sur scène, avec les lumières ça rend très bien, c'est beau, mais on ne voit pas Hans, tout au fond de la scène derrière sa batterie, caché derrière un brouillard artificiel épais. Toutefois, Frank est sur le devant de la scène avec ses claviers (sur le côté droit), mais on ne le voit que très peu, tant les regards sont tournés vers l'étonnante chanteuse.

Le set se poursuit avec le très accrocheur "A Constant Run", modifié sur la fin pour l'adaptation au live. Entre deux chansons, Silje glisse quelques mots pour remercier le public ainsi que son "support-band" Autumn. Marjolein en profite également pour prendre le micro et se permet une petite blague et quelques mots en français.

Pour "Saturnine", Silje invite Marjan d'Autumn à chanter en duo avec elle. Après seulement deux ou trois répétitions, la chanteuse d'Autumn s'en sort bien, le duo est une surprise de taille, un moment fort, un peu gâché par un problème au niveau du micro de Marjan, qui ne fonctionne plus au bout de quelques secondes. Du coup elle s'est rabattu sur celui de Marjolein.

Dernier titre du set, le groupe exécute le morceau "All That You Are", un peu plus pêchu, qui fait bouger le public. Marjolein pète la bandoulière de sa basse, et se retrouve du coup à essayer de tenir son instrument tout en jouant, situation délicate... Décidément, ils cumulent pas mal de petits incidents mineurs, mais en comparaison avec la qualité du show, on ne s'arrêtera pas à ce genre de détails insignifiants.

Le groupe quitte la scène sous un tonnerre d'applaudissements, puis revient pour le rappel. Marjolein interpelle le public en français : "Paris! Le pêche ?" Ah ah ah. :)

En guise de rappel, le groupe jouera "Leaves", extrait d'un de leurs premiers albums ("Mandylion"), puis le trippant "Travel", qui m'arrache quelques larmichettes. Silje dédicace d'ailleurs ce morceau à Autumn, qui les ont accompagnés pendant trois semaines, pour cette tournée anniversaire.

Un concert de The Gathering fait toujours du bien, on se délecte à chaque fois. Et que les adorateurs d'Anneke et les détracteurs de Silje peuvent aller se faire cuire du boudin, The Gathering c'est avant tout de la musique, et non une voix. Même avec une nouvelle chanteuse, leur musique reste fantastique et incroyablement trippante.

Les photos du concert