~ Mon compte ~

Whyzdom
MJC ô Totem @ Lyon
le 18/04/2015

photos
Publié le 22/04/2015, par Firiel
Samedi soir, 19h30, devant la salle de la MJC ô Totem de Rillieux La Pape (près de Lyon).
De petits groupes de Metalleux franchissent les portes et s'apprêtent à passer une bonne soirée. Une soirée 100% Metal féminin. Une aubaine pour les Autres Mondes ! 


ALKEMY 

Pour ouvrir le bal, c'est le groupe suisse Alkemy qui monte sur scène. Composé de deux jeunes filles au chant (Katy et Jess), d'un guitariste et d'un batteur, le groupe est un "cover band" qui reprend de grands succès de Metal à chant féminin (essentiellement tirés des répertoires de Nightwish, Evanescence, Within Temptation).

Typiquement, le groupe entame son set avec "Bring me to life" d'Evanescence : il est vrai que cela ne vaut pas l'original, mais c'est une chanson bien appropriée pour commencer cette soirée, car tout le monde la connait. Le duo au chant interprète (ou essaie d'interpréter, avec plus ou moins de succès) de célèbres chansons de grands groupes comme Nightwish, Within Temptation, et emprunte même certaines mimiques sur scène "à la Sharon".
  
Les lumières sont assez faiblardes, et la machine à fumée utilisée de manière déraisonnable, ce qui fait que le batteur, au fond de la scène, passera complètement inaperçu...

Le show se termine après une bonne heure de jeu. On espère les revoir un jour, avec leurs propres compositions ; et accessoirement avec leur bassiste qui était absente ce soir, pour cause de congé maternité.

SETLIST 
Bring me to life (Evanescence)
Wish I had an Angel (Nightwish)
Phantom of the opera (Nightwish)
Aquarius (Within Temptation)
Story time (Nightwish)
Ever dreams (Nightwish)
Cloud Nine (Evanescence)
Say my name (Within Temptation) a cappella
Amaranth (Amaranthe)
Stand my ground (Within Temptation)


DREAMSLAVE

Après un rapide changement de décors, ce sont des musiciens bien habillés, en costume, qui entrent en scène. Esthétiquement, c'est la grande classe ! Le groupe s'appelle Dreamslave, ils sont originaires de Lyon, et entament leur concert sur les chapeaux de roue. Les musiciens sont très professionnels, on relève une nette différence de niveau par rapport au premier groupe. La chanteuse entre à son tour : sa voix est claire et puissante, une frontwoman avec un corps tout frêle, mais qui a du cran. Leur Heavy Metal Sympho est très bien exécuté, la rythmique est très rapide. Ils m'ont même un peu fait penser à Fleshgod Apocalypse version féminine et voix claire (les similitudes restant au niveau des costumes et de la cadence soutenue de la musique surtout). 

Un Heavy Metal ultra sympho, s'inspirant du mouvement gothique, c'est ce que l'on peut voir sur scène. La chanson sur le thème des pirates a su motiver le public lyonnais, qui se met à danser, cela fait bien plaisir à voir.

Dreamslave est une belle surprise, leur univers est bien ficelé et leur talent donne envie de les découvrir davantage. Leur album sort en mai, nous vous en reparlons sur le webzine à ce moment-là.

SETLIST
The Dark Crusade 
Masquerade 
Torments 
Pirate's Anthem 
Eternitears 
Angel Requiem 
End of Innocence 
The Vinland Saga


BEL O KAN

Puis, c'est au tour de Bel O Kan de venir investir les planches de la scène de la MJC. J'avais déjà entendu leur nom, mais jamais réellement écouté leurs compos. 

Au chant, nous découvrons la belle Carole en tenue de scène sexy, qui arrive sous les encouragements du public motivé. Et il y a de quoi, car la chanteuse annonce que leur prestation sur la dernière chanson sera filmée afin de réaliser leur premier clip live ! 
Le groupe met de l'ambiance, leur musique est attrayante et les têtes chevelues commencent à remuer. Les musiciens ont de la ressource et arrivent à bien faire bouger le public. 

Mais au milieu du set, incident technique. Un ampli a cramé. Plus de guitare, plus de son. Comme dit Carole, ce sont les aléas du direct. Reste aux musiciens la tâche délicate de "meubler" pendant le changement de matériel. Le public reste de bonne humeur, et le claviériste, à moitié nu (lol), joue des petites musiques de pub (dont Nescafé) pour nous faire patienter.

Après quelques minutes, la prestation reprend sur "Prayer of Isis", un morceau que j'ai beaucoup aimé, soit dit en passant. En tout cas, la fin de leur concert s'est très bien passée, c'était vraiment sympa. Et comme annoncé, le public a bien bougé pour leur dernier titre filmé "Independence".

SETLIST 
Intro
Thousands of conquerors
Devils dressed in white
Runaway
Prayer of Isis
Weeping Ghost
Requiem
Battlefield
Independence


WHYZDOM 

Il est 23h. Depuis longtemps déjà, Les Autres Mondes sont très proches (et très fan !) de Whyzdom. Je suis super excitée, car cela fait un moment que je ne les avais pas vus ! 
La scène est plongée dans le noir, et l'intro symphonique permet aux musiciens de prendre place en grandes pompes. L'ambiance est donnée, j'ai hâte de voir la prestation live de Marie, leur "nouvelle" chanteuse.

Tout comme débute leur dernier album (que j'ai d'ailleurs particulièrement apprécié, voir chronique ici), le set des Parisiens commence avec "While the witches burn", avec la théâtralité et le jeu de scène qui va bien.
 
Marie dédie le morceau suivant aux victimes des attentats de Charlie Hebdo : "Tears of a hopeless God". Elle chante vraiment avec une justesse sans faille. Elle remanie d'ailleurs à sa façon "Atlantis", ce qui donne un mélange de voix claire et growl, le tout totalement maîtrisé. Mais je reste totalement sans voix (!) quand vient la chanson "Eve's last daughter" : sa capacité vocale est très impressionnante, encore plus en live que sur CD. Passer des aigus aux graves, on a l'impression qu'elle fait cela sans efforts. Quel talent ! 

Mais n'oublions pas ! Que serait Whyzdom sans ses musiciens ? Sur toute la durée du concert, on peut voir la proximité, les regards complices entre les membres du groupe (on note d'ailleurs le retour de Tristan à la basse !). Très présents, ils savent occuper l'espace scénique. La mise en scène est aussi un atout de Whyzdom : les costumes, la cape blanche, les cartes à jouer que lance Marie en virevoltant, tout est fait pour notre plus grand plaisir.

Comme annoncé sur la page Facebook du groupe, Marie a invité la chanteuse de Dreamslave pour le rappel, et ont interprété "Daughter of the night" en duo, pour terminer en beauté cette soirée placée sous le thème du chant féminin. 

SETLIST
While the witches Burn
Tears of a hopeless God
Atlantis
Eve's last Daughter
Cassandra's mirror
Where are the Angels
Let's play with fire
On the road to Babylon
Daughter of the night


Les photos du concert