~ Mon compte ~

Beyon-D-Lusion
Greni @ Condeissiat
le 14/10/2006
Publié le 14/12/2019, par Guardian
Après la grosse révélation de la date à Talange (disponible section reports), votre serviteur se décide à retourner voir Beyon-D-Lusion au plus vite, et ce n'est pas les 500km qui le séparent du Greni qui l'empêcheront de se déplacer jusque dans l'Ain. L'étape de la révélation étant dépassée, reste à Beyon de faire le plus difficile : confirmer! Ce qui n'est pas chose aisée dans ce petit bar/restaurant pas forcément étudié pour ce genre de concert, mais agréablement chaleureux.

C'est à 22h15 que les lumières s'éteignent alors que le groupe est déjà sur la haute marche qui sert de scène, investissant par la même occasion la quasi-totalité de l'espace qui leur est attribué. Pas de panique, Beyon attaque sur "Chrysallis" devant un public bien plus considérable que la fois précédente, et, oh surprise, il a en plus fait le déplacement pour eux! Si il semble toutefois timide, la prestation dont les 4 vont nous gratifier va vite mettre les choses au clair ; le mot d'ordre ce soir est éclate. Parce que le set que va nous offrir Beyon-D-Lusion va une nouvelle fois faire l'unanimité, et va s'avérer d'une efficacité redoutable. Difficile effectivement de ne pas s'éprendre d'un headbanging violent sur le riff de "Sweet Surrender". Et ce même si le son fait un peu grincer des dents sur le moment (on entend à peine le chant), mais va heureusement s'améliorer au fur et à mesure du concert.
Le reste n'est que du bonheur. De la prestation musicale époustouflante, qu'on se place d'un point de vue gratte, batterie ou chant, jusqu'au visuel et à l'énergie dégagée au cours du gig. Mehdi et Sam à chaque extrémité s'acharnent tous deux sur leurs riffs, tapant du pieds, broyant des nuques, en essayant en vain de bouger dans cet espace réduit. La performance d'Alexandra est tout simplement énorme, se baladant dans son répertoire avec une aisance qu'elle ne peine même pas à faire entendre. Totalement imbibée de sa musique, c'est les yeux fermés qu'elle écrase sa justesse devant son pieds de micro, ce qui ne l'empêche pas d'aérer les premiers rangs en faisant tournoyer sa chevelure. Les quelques dizaines de personnes présentes, assistent attentivement au show, subjugué par l'émotion et la puissance que dégage la musique des Beyon-D-Lusion, et lui rend bien le plaisir que le groupe lui transmet.
Et c'est sur ce point que la différence avec le set de Talange se fait. Beyon est ce soir bien plus communicatif avec son public, et n'a de cesse de provoquer les spectateurs pour les inciter à se bouger, à participer. Que ce soit Mehdi qui descend carrément de son podium pour venir jouer dans la fosse, où la charmante vocaliste qui est bien plus communicative aujourd'hui que l'on a déjà pu la voir. C'est donc le naturel qui prime sur tout le reste ceux soir. La seule chose qui semble importer soit que tout le monde prenne son pieds, et on ne demande pas beaucoup plus, puisque la mission est très aisément remplit.
Tout juste regrette-t-on encore de n'avoir pu entendre aucun extrait de leur excellent EP First Step to the Source, qui mérite amplement sa place entre des titres comme "Binary Me", "Ethereal Drift" ou "Patterns". Qu'importe... On a eu droit à une nouvelle preuve du potentiel naissant et grandissant de cette formation, dont le public ne veut maintenant plus se défaire. Leur reste alors à se laisser manger dans la main, sur le rappel improvisé qui voit "Sweet Surrender" être jouée une deuxième fois, apothéose d'un set impeccable. Et c'est d'autant plus impressionnant de penser que Beyon-D-Lusion n'a pas vraiment besoin de plus de 50 minutes pour démontrer qu'il à sa place parmis les plus grands du genre.

Gageons simplement qu'ils obtiennent rapidement ce qu'ils méritent tant. Dans tous les cas on reviendra et on ne peut s'empêcher de se dire "vivement le prochain"... Alors...Rendez-vous à l'Elysée Montmartre?



Set-List Beyon-D-Lusion :

- Lumina
- Chrysallis
- Sweet Surrender
- Binary Me
- A-mazing Grace Part 2
- A Dose of Life
- Ethereal Drift
- La Isla Bonita (Madonna cover)
- Tribute to Mrs Keystone
- Patterns
- Them Changes
- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
- Sweet Surrender