~ Mon compte ~

Within Temptation
Park Bekkerveld @ Heerlen
le 11/07/2015
Publié le 13/08/2015, par Gothicmelody

Samedi 11 juillet, c'est l'été, il fait beau et chaud et qui dit été, dit festival !

Direction la Champagne-Ardenne pour retrouver des amis et c'est parti, direction les Pays-Bas pour un festival intitulé "ParkCity Live". Un festival au coeur de la ville d'Heerlen, avec une programmation assez éclectique, ce qui promet quelque chose d'intéressant.

Nous arrivons vers 17h à Heerlen. Le festival a déjà commencé mais la soirée est loin d'être finie. Après avoir un petit peu cherché l'entrée, c'est bon, nous y sommes enfin. Il y a déjà beaucoup de monde et ce n'est pas évident de se frayer un chemin. Direction la scène principale car The Gentle Storm va bientôt commencer son set. Le tour du festival, se sera pour plus tard.

18h, The Gentle Storm entre en scène. Il s'agit d'un projet né de la collaboration entre Arjen Lucassen et Anneke Van Giersbergen. Sur scène, le groupe se
compose de Anneke Van Giersbergen au chant, de Marcela Bovio (Stream of Passion) pour les choeurs, de Johan Van Stratum (Stream of Passion) à la basse,
de Merel Bechtold et de Ferry Duijsens à la guitare, de Joost van den Broek aux claviers et de Ed Warby à la batterie.
Le début commence bien, c'est entraînant, agréable à écouter. Les musiciens se déplacent ainsi qu'Anneke et l'espace scénique est bien occupé. le groupe s'entend bien et cela se voit, il y a de la connivence entre eux.
L'ambiance
monte au fur et à mesure du set. Marcela bien que ne faisant que les choeurs est assez présente et par moment, cela ressemble presque à un duo entre les deux chanteuses. La setlist est assez variée car il y a des morceaux pris dans les deux albums du groupe, à savoir le côté métal et le côté folk, plus acoustique. Il y aura aussi des reprises de l'ancien groupe d'Anneke, The Gathering.


1h de concert plus tard et le groupe doit laisser la place au suivant.
C'était un groupe sympa à voir mais par moment les morceaux se répètent un peu, il manque un petit quelque chose pour que l'on reste dans ce voyage musical.

C'est l'heure de faire un petit tour du festival et accessoirement de se ravitailler avant la suite. Le parc où se tient le festival n'est finalement pas très grand. L'ambiance est sympa, il y a plusieurs stands de nourriture, et de boissons et même un petit marché.
Des groupes, artistes un peu moins connus jouent sur deux autres scènes plus petites.
Il y a, comme dit plus haut, beaucoup de monde, le festival affichant complet pour cette journée. Le problème c'est qu'il devient très difficile de circuler.
Après le ravitaillement, ce sera Roger Hodgson sur les écrans car la foule s'est concentrée devant la grande scène et impossible d'y retourner.
Voir un concert sur écran, c'est plus difficile à décrire. Le set était intéressant, le public a répondu présent et l'ambiance était là. N'ayant jamais eu l'occasion de voir Roger Hodgson avant, je dois dire que c'était une belle occasion de le voir jouer.
Beaucoup d'énergie et une belle prestation. C'était un bon moment.

Petite pause pendant le changement de groupe, c'est le moment idéal pour essayer de se rapprocher de la scène principale et d'être encore plus dans l'ambiance. C'est toujours aussi compliqué d'avancer mais la scène est en vue.

Beaucoup d'ados se sont rapprochés de la scène car c'est le groupe Kensington qui arrive. Le groupe a l'air un peu intimidé car les membres sont assez statiques et ne communiquent pas beaucoup avec le public. Il faudra attendre la moitié du set pour que le groupe devienne plus réactif. L'ambiance monte d'un cran et le public commence à jumper et à se manifester. La fin de concert est assez bonne et la plupart des jeunes ados ont des étoiles plein les yeux d'avoir vu leurs idoles.

Nouvelle pause et place au dernier groupe de la soirée, Within Temptation. Les ados laissent la place à un public un petit peu plus âgé.
Le groupe est en forme et ça se voit. L'ambiance est assez bonne pour un festival. une bonne partie du public est composé de fans mais d'autres curieux restent et semblent apprécier le spectacle. Le groupe jouera une bonne partie des singles de leur discographie pour le plus grand plaisir des fans et pour essayer d'attirer d'autres personnes.
Le choix de la setlist est judicieux pour un set d'une durée d'un peu plus d'une heure.
Minuit arrive et le public commence à chanter (en néerlandais bien sûr) une chanson d'anniversaire. En effet, nous sommes le 12 juillet, jour de l'anniversaire de la chanteuse Sharon Den Adel, les écrans géants sont là pour le rappeler. L'équipe du festival est là aussi pour le lui souhaiter en apportant un gâteau. C'était la séquence festive de la soirée et c'était mignon. Place à la fin du set sur "Mother Earth" et c'est la fin de cette journée, soirée de festival.

Un festival bien sympathique, malgré une foule assez dense et finalement un terrain de festival un peu petit pour toute cette foule. C'était un peu compliqué de circuler mais pour le reste, une bonne organisation et une programmation bien sympathique.
C'était ma première fois dans ce festival mais peut-être pas la dernière.
Si vous avez l'occasion d'y aller, n'hésitez pas.