~ Mon compte ~

Amanda Palmer
La Boule Noire @ Paris
le 23/10/2008

photos
Publié le 26/06/2019, par Velvet_drap
Merci à Alice aka Missdelarge qui est l'auteur de ce report:

Avec Zoe Keating, Jason Webley, The Danger Ensemble, Deborah Says Play et Marie (Katzenjammer Kabarett)

Me voici donc à la Boule Noire pour assister au premier concert parisien d’Amanda Palmer, sur la tournée de son album solo « Who killed Amanda Palmer ? ».
Solo ? Pas exactement. Enfin pas sur scène, vu le nombre de musiciens et de comédiens l’accompagnant sur cette tournée.

7h00 : ouverture des portes. Le concert commence par un morceau interprété par une jolie jeune fille aux cheveux rouges, Deborah, que nous avons vue fumer trois cigarettes devant la salle parce qu’elle était anxieuse - nous a-t-elle dit – et, effectivement, elle est toute timide, ce qui ne l’empêche pas de nous jouer un morceau atypique mais réussi, seule sur scène. Viens ensuite le tour de Marie, la charismatique chanteuse du groupe Katzenjammer Kabarett qui joue deux morceaux « Dude », ainsi qu’une reprise de ArmyOfLovers, « Crucified », armée de son ukulélé et de sa voix somptueuse. Steven, du Danger Ensemble arrive alors sur scène pour nous dire qu’il a une mauvaise nouvelle à annoncer mais qu’il ne nous la communiquera que plus tard… C’est donc au tour du grand Jason Webley de monter sur scène et on peut dire qu’il sait chauffer une salle ; il n’hésite pas à crier, à taper du pied et aussi à faire chanter une « Drunk Song » au public. Performance très réussie ! Steven remonte alors sur scène et se décide enfin à nous annoncer la mauvaise nouvelle : « Amanda fucking Palmer is tragically dead ! ». Une nouvelle dure à avaler qui est néanmoins vite apaisée par la venue de Zoe Keating qui nous offre un très beau show de trois morceaux, dont un écrit pendant la tournée et dédié à la « défunte ».

Après quatre bonnes, voire très bonnes, premières parties, le show peut commencer. Zoe est rejoint par Lyndon Chester (violoniste), Steven puis par les autres membres du Danger Ensemble. L’intro commence. Une musique sombre, glauque et inquiétante ouvre la set list. La scène est baignée de rouge et c’est dans cette atmosphère funeste que nous assistons à la résurrection d’Amanda, vêtue, pour l’occasion, d’un voile de dentelle blanche. Elle se débarrasse alors de ses béquilles (Amanda s’est faite renverser par une voiture en Irlande et a donc le pied cassé) et s’avance vers le devant de la scène, les bras ouverts, tel le Christ. Un moment très émouvant et très réussi, les lights, la musique, tout est parfait !
Les membres du Danger Ensemble la portent jusqu’à son piano et le concert débute par un « Astronaut » endiablé avec Zoe Keating au violoncelle et Lyndon Chester au violon. On pourrait alors s’attendre à un concert très axé sur « Who killed Amanda Palmer », mais, pas du tout ! Amanda n’oublie pas les Dresden Dolls puisqu’elle nous joue quatre morceaux (« Bad Habit », « Mrs O », « Coin Operated Boy » où les deux membres masculins du Danger Ensemble jouent les « Coin Operated Boy » et le sublimissime « Half Jack » précédé d’une intro instrumentale géniale) mais elle joue également la carte de la surprise avec des reprises auxquelles on ne s’attendait pas vraiment, par exemple « Umbrella » de Rihanna en fin de set list au cours de laquelle nous avons droit à une chorégraphie plus que caricaturale et à une douche d’alcool ou encore un « Amsterdam » et « Elisa » en duo avec Jason Webley… en français !!!!!
Chaque morceau apporte son lot de surprises, mais je pense que ce soir, la chanson qui mérite la palme d’or est « Guitar Hero » ; malgré son pied douloureux, en effet, Amanda est sur le devant de la scène, armée d’une guitare et suivie par le Danger Ensemble jouant les guitar heroes, moment intense où tout le monde participe. Dans un tout autre genre, Amanda interprète une chanson seule au piano au cours de laquelle elle pleure… Très émouvant…
Une soirée magique, magnifique, où il faut applaudir l’énormissime performance de toute la troupe qui nous a offert un spectacle au final très varié et surtout Amanda qui, malgré son pied dans le plâtre, reste une artiste qu’il faut absolument voir sur scène ! (Je pense qu’il faut aussi applaudir l’ingénieur son, car je n’ai jamais entendu un son d’une aussi bonne qualité !).

Set List

- Intro
1 - Astronaut : A Short History of Nearly Nothing
2 - Ampersand
3 - Blake Says
4 - Bad Habit
5 - Strength through the music
6 - Guitar Hero
7 - Mrs O
8 - Coin-Operated Boy
9 - Ask Amanda
10 - Instrumental +Half Jack
11 - Umbrella (Rihanna)

Rappel 1 (Avec Jason Wembley)

12 - Amsterdam (reprise de Jaques Brel)
13 - Living on a Prayer (Bon Jovi cover)
14 - Elisa (reprise de Gainsbourg)

Rappel 2 (Amanda avec un ukulélé)

15 - Creep (Radiohead cover)