~ Mon compte ~

Asylum Pyre
Centre d'Animations de la Place des Fêtes @ Paris
le 07/03/2009

photos
Publié le 15/12/2019, par le_renard
La soirée a lieu au Centre d'Animations de la Place des Fêtes, dans le 19ème arrondissement à Paris. C’est une très belle salle de spectacle, toute récente, qui sent encore l'odeur neuve et plastifiée du revêtement de sol. Capacité de deux cents personnes environ, les sièges en gradins sont entièrement rétractables. La scène n'est pas très haute, mais large et bien équipée. Le public arrive doucement, pour la plupart ce sont de la famille, des amis, des connaissances aux membres des groupes.

Le premier groupe à jouer ce soir est Replica.
Ne connaissant pas, je me dis que d’après leur nom, ils ont probablement dû s’inspirer des Finlandais de Sonata Arctica ? Et bien je ne suis pas tombé loin, puisque nous avons affaire à un heavy metal progressif, très mélodique. Le jeu de guitares est très rapide, autant le soliste que le rythmique, on croirait qu’ils font des duos de rapidité. Le chant est clair, parsemé de cris heavy, et parfois accompagné par quelques grunts du claviériste (quand il trouvait un micro qui marchait) ! C’est plutôt bon, en tous cas les musiciens sont excellents. Beaucoup d'efforts sont faits pour faire remuer le public, un peu timide car peu nombreux. Belle prestation en tous cas, ces mecs se sont éclatés.
Détail amusant, au milieu du morceau « Falling into madness », le groupe improvise la « Salsa du démon » version métal, en guise de break, très dansant !


Le second groupe, Keltarian, propose un métal épico-lyrico-gothique. Le chant lyrique de Carole, de bonne qualité, évolue dans différents registres. Elle est très grande, et le bassite encore plus, il doit faire deux mètres ! :D
Les musiciens sont tous très talentueux, le guitariste soliste a même plus de succès que la chanteuse elle-même ! C'est vrai qu'il est excellent, ses solos sont justes et précis, il déchire aussi bien à la gratte qu'en tapping. Les morceaux sont de qualité, mais relativement lents, ce qui dégage un peu de mollesse de l'ensemble. Un peu plus de gniaque aurait été appréciable.
De plus, elle avait l'air de se forcer dans ses gestes et les phrases adressées au public, ca manquait un peu de naturel. Mais dans l'ensemble, le concert était de qualité, c'était un beau show.


La soirée se poursuit avec Asylum Pyre, qui nous présente leur nouveau guitariste, Hervé, qui fait sa première scène avec le groupe, et après 3 repètes seulement. Cela dit, c’est un virtuose, qui enchaine solos comme les riffs fulgurants. Les morceaux sont longs, alternant les passages lents aux passages ultra rapides. La voix lyrique de la chanteuse (Elodie) sublime les mélodies, accompagnée par Johan, à la guitare et chant clair, et parfois grunt. On ne l'entendait malheureusement pas assez... Sur le final ils font monter tout le monde sur scène, Carole vient chanter en duo avec Johan et Elodie. Le métal mélodique du groupe est d'excellente qualité, enrobé par les nappes de synthé et les parties piano. Le public était malheureusement moins nombreux, plus épars.


Le dernier groupe à monter sur scène ce soir est Opiium, une jeune formation parisienne, exécutant un rock métal de bonne facture. Le guitariste a un énorme instrument :D. Le chant est en francais, râpeux, faisant parfois penser à du Noir Désir à leurs débuts. Le son est lourd et percutant, la musique est sympa, c’est rock engagé. Le bassiste n’est autre qu’Arnonours, animateur sur lagrosseradio.com.
Le public est de moins en moins nombreux, pourtant il n'est même pas minuit, on ne peut pas mettre cette désertion sous la faute du dernier métro... Cependant, les gens écoutent attentivement, et applaudissent le talent du quartet. Une groupie balance même son soutif au guitariste, qui l'accrochera fièrement en guise de trophée sur le manche de sa guitare. Et le bassiste s'en recouvrira même comme couvre-chef ^^

Les photos du concert