~ Mon compte ~

Anneke van Giersbergen
Little Devil @ Tilburg
le 29/03/2009

photos
Publié le 15/12/2019, par le_renard
La soirée a lieu dans un tout petit café-concert ("Little Devil") au plein centre de Tilburg, à deux pas de la gare. Le café est tout en longueur, avec une minuscule salle dans le fond. L'endroit est sombre et ténébreux, décoré avec des petits diables partout, et d'autres tableaux, dessins, objets ayant un lien au gothisme, au diabolisme et autres thèmes obscurs. L'installation du matériel ayant pris du retard, je me retrouve tassé au milieu d'un tas de Hollandais sirotant bières après bières. Il fait chaud, les gens se bousculent dans ce lieu étroit, je m'impatiente en attendant l'ouverture de la salle du fond...

Ce soir a lieu une petite soirée spéciale, la rencontre de deux artistes que je connais depuis de nombreuses années, et qui me tiennent particulièrement à coeur : Anneke Van Giersbergen (Agua De Annique) et Danny Cavanagh (Anathema).

La soirée débute avec un projet parallèle de Danny, "Deaf Blade", composé de Danny Cavanagh lui-même, et d'un guitariste/chanteur dont j'ignore le nom... Le show, complètement acoustique, sera très court. Quelques mélodieux morceaux harmonique où l'on reconnait aisément la griffe Cavanagh... C'est calme, posé et tranquille, une mise en bouche impeccable.

Haute de quelques centimètres à peine, la scène est toute petite et fait l'angle dans le fond de la salle. Les premiers rangs sont assis par terre pour permettre aux gens situés plus à l'arrière de pouvoir voir. La salle étant minuscule, les gens dans le fond se retrouvent vite tassés, c'est un peu infernal. J'ai néanmoins réussi à trouver une bonne place, juste devant le duo de musiciens, c'était parfait.

Au bout de quelques chansons seulement, le guitariste que j'appellerais "l'Inconnu" quitte la scène, et laisse Danny seul avec sa guitare et son micro.

L'artiste entamera alors un show exceptionnel, "exceptionnel" dans le sens où à lui seul, il parvient à reprendre en acoustique des tubes d'Anathema, de vieux titres, des plus récents, des chansons magnifiques, des morceaux anthologiques tels que "Deep", "Flying" ou "Are you there". Aidé par une "boite-enregistreuse", le grand Danny me fait vibrer avec sa voix, ses doigts qui parcourent le manche de son instrument et viennent gratouiller les cordes, le charisme et les émotions que dégage cet homme sont absolument incroyables. Il dédicacera d'ailleurs la chanson "Are you there" à Anneke, qui est assise par terre au milieu du public :)
L'apogée des émotions pour moi a eu lieu pendant les titres "One Last Goodbye", absolument magnifique, et "Flying", une de mes préférées, dans une version jamais jouée auparavant, j'en ai une boule en travers de la gorge, je ne suis pas loin d'éclater en sanglots... (Bah quoi, je suis un grand sentimental, lol). Je n'ai eu qu'une fois l'occasion de voir Anathema (au complet et en électrique), mais les conditions n'étaient pas formidables, je n'étais pas à fond dedans comme j'ai pu l'être ce soir... D'autant que là, même si le groupe était... hmm... "réduit", il y avait cette proximité avec le public, cet aspect close-contact particulièrement appréciable. C'était trop court malheureusement, du fait du gros retard accumulé en début de soirée. Danny concluera donc son set solo avec la reprise de Pink Floyd : "High Hopes".

SETLIST
Deep
Lost control
One last goodbye
Are you there
Temporary peace
Flying
High hopes (Pink Floyd cover)


Puis, le temps de s'installer et de débarrasser un peu, c'est la belle Anneke qui monte maintenant sur la petite scène. Ce soir, pas d'accoutrement sophistiqué ni de paillettes, le spectacle est propice à la simplicité d'une rencontre privée entre un artiste et son public. Ce n'est pas le même spectacle que le "Special Evening With Agua De Annique", là on se retrouve en milieu restreint, très "close-contact", pour un show totalement différent.
Elle prend place sur la chaise derrière son piano, en rigolant et en se plaignant du froid, car elle se trouvait juste en dessous de la climatisation... Elle s'adresse au public la majorité du temps en néerlandais, ce qui rend difficile la compréhension de ses blagues... Mais en tous cas, ça fait rire tout le monde autour de moi. Ce n'est plus un concert, mais presque un one-woman show !! Elle débute sur le morceau "Lost & Found", en acoustique bien sûr, issu de l'album "Air".
La setlist est très variée, dont certains morceaux inédits, tels que "Nunog" ou "Miranda". La belle Anneke fait quelques "couacs" au piano ou à la guitare, mais en profite pour rebondir sur le ton de l'humour, en faisant une grimace et en faisant rire tout le monde.
A un moment donné, Danny Cavanagh revient sur scène, et s'installe au piano. Et là, ensemble avec Anneke, ils jouent "Parisienne Moonlight", une des plus belles chansons d'Anathema. Anneke au chant est exceptionnelle, cette chanson est bouleversante, c'est un raz-de-marée d'émotions qui se déverse sur le public, j'ai le coeur qui vibre, je tremble jusqu'au plus profond de mon être. Ils enchainent avec "You Learn About It", extraite de l'album "Souvenirs" de The Gathering. Enormissime. On remarque un travail mutuel de part et d'autre des deux artistes, même s'ils s'aident de feuilles imprimées avec les paroles ou des éléments partition, celles de
Agua De Annique pour assister Danny, et celles d'Anathema pour Anneke.
Le show se terminera avec la chanson "Jolene", apparemment un tube hollandais, toute la salle reprenait en choeur le refrain, c'était vraiment génial.

Pour conclure, j'ai vu ce soir les prestations de deux artistes extrêmement talentueux, qui lorsqu'ils s'associent pour former un duo, parviennent à réaliser un concert ma foi simple (au fond d'un bar avec très peu de matériel), mais d'une richesse émotionnelle incroyable. A refaire absolument !!

SETLIST
Lost and found (Agua De Annique)
Day after yesterday (Agua De Annique)
Nu nog (Hugo Claus cover)
Trail of grief (Agua De Annique)
Beautiful one (Agua De Annique)
Miranda
Yalin (Agua De Annique)
The power of love (Frankie Goes To Hollywood cover)
Parisienne moonlight (Anathema)
You learn about it (The Gathering)
Songbird (Eva Cassidy cover)
A natural disaster (Anathema)
The blower's daughter (Damien Rice cover)
Leaves (The Gathering)
Teardrop (Massive Attack cover)
Jolene (Dolly Parton)

Les photos du concert