~ Mon compte ~

The Gathering
Poppodium Nieuwe Nor @ Heerlen
le 19/06/2009

photos
Publié le 07/08/2020, par le_renard
La salle de concert, le "Poppodium Nieuwe Nor" de Heerlen (Pays-Bas), est divisée en deux salles, un grand bar et la salle de concert.
Arrivé un peu en avance sur place, les portes ouvrent avant l'heure annoncée. J'en profite pour me désaltérer d'une bière minuscule (véridique... 20 cl) au comptoir. Marjolein (basse) vient discuter avec les fans avant le show, dans le bar. Très abordable, simple et naturelle, cette jeune femme est hyper sympathique. Je fais la rencontre d'un groupe de belges wallons, avec qui j'échange quelques mots.

Puis, la salle de concert ouvre ses portes. C'est une petite salle, d'une capacité de 200 personnes je dirais, surplombée d'une énorme boule à facettes. La scène est grande, peu profonde mais relativement large. Un écran géant blanc est installé en guise de backdrop, sur lequel est projetée la pochette renversante de The West Pole. Tandis que les gens entrent peu à peu, je reconnais Marcela dans le public, avec des amis à elle (Marcela Bovio, de Stream Of Passion, qui a participé sur The West Pole).

The Gathering entre alors en scène. Tous les regards se tournent alors vers Silje Wergeland, cette nouvelle chanteuse qui succède à Anneke Van Giersbergen. On la sent un peu crispée, car il s'agit de son tout premier show avec The Gathering. D'abord au piano pour le morceau d'ouverture, qui ouvre également l'album, tout le monde attend impatiemment qu'elle vienne au micro. Ses yeux bleus azurs pétillent, son regard ferait fondre n'importe qui ;)

Les garçons sont en pleine forme, à l'image de Hans qui se démène comme un diable sur sa batterie. Des regards et des sourires complices sont échangés, on les sent très heureux d'etre de retour sur scène, après deux ans d'absence. Pour le second morceau, "Treasure", Silje nous montre enfin tous ses talents de vocaliste. Vous la connaissez certainement d'Octavia Sperati, on sait qu'elle est une admirable chanteuse. Sa voix est claire, juste, douce et mélodieuse. Sans forcer, elle parvient à recréer cette ambiance magique de l'album. Sa voix est très nettement à la hauteur de mes espérances...

Vient alors le moment des "vieilles" chansons de The Gathering, celles que jamais je n'aurais un jour imaginé les entendre chantées par quelqu'un d'autre que Anneke. Et bien même ces grands chef-d'oeuvre intouchables, elle les reprend avec brio. Sa voix colle admirablement bien aux textes et à la musique, par moment on jurerait entendre Anneke tellement les registres vocaux sont proches. Mais il ne faut pas s'y tromper, Silje a son style bien à elle, et même si ça peut surprendre au début, entendre un bon vieux "Leaves" ou "Travel", c'est que du bonheur!
Sa prestation vocale est tout à fait remarquable. Cependant, on devine une certaine tension, un certain stress dû à ce tout premier concert avec The Gathering. Silje est un peu tendue, on le sent dans sa gestuelle parfois un peu "forcée". Mais on ne peut pas la blâmer pour ça, bien au contraire. D'autant plus qu'elle reçoit un excellent accueil de la part du public, ce qui la motive énormément. Le public est varié, jeunes, moins jeunes, Hollandais, Allemands, Belges (et Français!). Il y a même un petit groupe de Mexicains qui ont fait le voyage exprès pour l'occasion et ont subi dix heures de vols pour voir leur groupe favori.

Le public néerlandais a la fâcheuse caractéristique d'être bruyant pendant les concerts, mais dans le mauvais sens du terme. Ca s'est encore vérifié ce soir... Pendant les ballades ou les passages très calmes, les gens dans le fond de la salle n'arrêtaient pas de parler à voix haute malgré les "chhht" des premiers rangs, c'est assez insupportable.

La quasi totalité de The West Pole a été jouée, les autres titres remontant plus loin dans la discographie du groupe. Le groupe quitte la scène sous un tonnerre d'applaudissements, et avant de revenir pour les rappels, Frank (clavier) annonce les résultats d'un concours. Deux heureux gagnants auront le privilège d'avoir un accès pour un meet & greet avec le groupe.

Après trois titres en rappels, le show se termine déjà. C'est avec grand plaisir que je vais échanger quelques mots avec Hans (batterie) qui m'a reconnu! Il me présente alors à Silje. Cette jeune femme est absolument charmante, très gentille et accessible. En ce qui me concerne (c'est mon avis perso), Je pense que The Gathering, contrairement à Nightwish, ne s'est pas trompé pour assurer la relève de leur ex-chanteuse ;-)


SETLIST
When trust becomes sound
Treasure
No one spoke
Great Ocean Road
Inuit
A constant run
Leaves
Analog Park
All you are
Even spirits are afraid
Saturnine
Travel
---------
Marooned
No bird call
The west pole

Les photos du concert